La réalité virtuelle fait partie des nouvelles technologies qui vont bientôt chambouler notre quotidien.

La réalité virtuelle, aussi appelée réalité simulée par ordinateur, est en plein essor et touche tous les secteurs : jeux vidéo, commerce, médecine, armée… Com’On vous explique en détails le principe de la réalité virtuelle et ses différentes applications.

Réalité virtuelle : comment ça fonctionne ?

Le but de la réalité virtuelle est de simuler un environnement pour créer artificiellement une expérience particulière. Plusieurs sens peuvent être sollicités : la vue tout d’abord, mais aussi le toucher, l’ouïe ou l’odorat, suivant les dispositifs utilisés.

La personne expérimentant la réalité virtuelle est immergée dans une simulation en trois dimensions : elle peut parcourir cet univers et le manipuler. Cette sensation d’immersion provient du port d’un casque de réalité virtuelle, qui coupe totalement l’utilisateur du monde extérieur. L’expérience est si intense qu’on en vient à la considérer comme parfaitement réelle et à oublier que l’on est dans un monde artificiel. De plus, en réponse à ces stimuli virtuels, le cerveau envoie des sensations bien réelles : si on a une vision du toit d’un immeuble, on peut même être sujet au vertige…

Pour créer cette fluidité et parfaire l’illusion, le temps de réponse du dispositif doit être immédiat. Le dispositif de réalité virtuelle doit atteindre une projection d’au minimum 90 FPS, c’est-à-dire 90 images par seconde, pour garantir une véritable et totale immersion à son utilisateur en suivant les mouvements de ses yeux et de sa tête. À titre de comparaison, la norme du temps de réponse pour un jeu vidéo doit être en moyenne de 30 FPS.

Bon à savoir : Il ne faut pas confondre la réalité virtuelle et la réalité augmentée !

La réalité virtuelle propulse l’utilisateur dans une simulation constituée d’images animées, renforcée par des sons ou des mouvements. Il est coupé du monde réel par le biais d’un casque ou d’un autre type d’appareil semblable. L’immersion est totale, et les simulations font preuve de précision et de réalisme, comme par exemple pour les simulateurs de conduite ou de pilotage.

La réalité augmentée est une image réelle, prise par exemple à travers un appareil photo ou une caméra, sur laquelle viennent se superposer des éléments créés. L’application de jeu à succès Pokémon Go fonctionne sur le principe de la réalité augmentée, puisque l’utilisateur voit apparaître des Pokémons dans la rue, par le biais de la caméra de son smartphone.

La réalité augmentée est très prisée par l’industrie du tourisme, car elle permet d’avoir accès à des informations touristiques simplement en regardant un monument ou un bâtiment historique au travers de la caméra de son smartphone.

réalité virtuelle

A quoi sert la réalité virtuelle ?

La réalité virtuelle est utilisée dans plusieurs domaines : l’armée, la culture, le bâtiment, le cinéma, l’industrie, la publicité, la santé, la science, les transports… Et même l’industrie de la pornographie !

La réalité virtuelle modifie complétement les secteurs qu’elle touche, et le premier concerné est le jeu vidéo. Le marché des casques de réalité virtuelle à connecter à une console ou à un ordinateur, comme l’Oculus Rift, le Playstation VR et l’HTC Vive, crève le plafond. Les possibilités sont infinies, et le joueur est véritablement immergé dans l’univers de son jeu.

Mais l’univers vidéoludique n’est désormais plus le seul concerné par cette innovation technologique : la télévision s’y met aussi, particulièrement pour les retransmissions sportives. Par exemple, les Jeux Olympiques de Rio 2016 seront dotés d’un système de retransmission virtuelle pour plonger les spectateurs dans une ambiance au plus près des athlètes.

Le shopping est également concerné : Ikea, le géant suédois du meuble, a annoncé en avril dernier la sortie d’une application de réalité virtuelle. Ikea VR Experience vous permet de voir votre pièce en trois dimensions pour tester des solutions d’aménagement, changer les couleurs, les matériaux… Pour voir ce qui convient le mieux à votre maison, sans la cohue du magasin.

Elle fait petit à petit son chemin dans le secteur médical : immersion pour le traitement des phobies par désensibilisation, traitement de l’autisme et des lésions cérébrales, formation des chirurgiens au plus près des conditions réelles sans risque pour un patient…

L’armée fait aussi un bon usage de la réalité virtuelle, et ce depuis ses prémices : outre les programmes de simulation de conduite de char ou de pilotage d’hélicoptère, elle est employée pour le retour des soldats. Un bon exemple en est Virtual Vietnam VR, un programme de réalité virtuelle plongeant un ancien soldat dans un environnement en guerre pour lutter contre le syndrome du stress post-traumatique.

Quelles sont les limites de la réalité virtuelle ?

Même si les technologies de réalité virtuelle se développent et deviennent petit à petit accessibles au grand public, le prix des équipements est encore particulièrement élevé. De plus, ils sont pour le moment encombrants et peu esthétiques.

Les contenus développés spécifiquement pour la réalité virtuelle restent assez rares, étant donné que c’est un domaine relativement récent. Le plus important étant d’éviter l’effet de mode, qui transformera la réalité virtuelle en un gadget utilisé à toutes les sauces, sans être forcément adapté aux situations…

Toutes ces limites sont liées à la jeunesse de la réalité virtuelle, et seront petit à petit repoussées avec le temps. Elle va progressivement évoluer pour dépasser ces limites et toucher le grand public dans sa vie de tous les jours, avec des applications encore insoupçonnées. La réalité virtuelle n’en est qu’à ses débuts, et elle a de beaux jours devant elle !

Avec Com’On, appuie sur On !