Zoom sur l’ eye tracking, votre regard passé au crible !

Les techniques d’ eye tracking, permettant de recenser et analyser le parcours des yeux d’une personne, sont de plus en plus appliquées à la conception de sites Internet. Com’On vous explique en détails son fonctionnement et son influence dans le domaine du webdesign !

Qu’est-ce que l’ eye tracking ?

L’ eye tracking, expression anglaise signifiant « suivi du regard », est une technique permettant d’enregistrer les mouvements et la trajectoire des yeux d’une personne lors d’une activité. Elle porte aussi le nom d’oculométrie.

Deux éléments sont pris en compte par cette technique : le mouvement des yeux dans un environnement donné, ainsi que le temps passé par la personne à regarder chaque élément. On peut ainsi facilement se rendre compte des éléments vus et non-vus.

L’ eye tracking mesure le parcours oculaire, les points et le temps d’arrêt, ainsi que les trajectoires du regard, et peut les retranscrire sur une « heatmap ». Ce système montre les zones d’intérêt via un système de couleurs : plus la couleur tire vers le rouge, plus le regard a été attiré et s’est fixé longtemps sur cette zone.

Ses applications sont variées, notamment dans le domaine médical : l’ eye tracking sert ainsi pour la conduite de fauteuils roulants électriques ou l’étude du sommeil. On la retrouve également dans le domaine marketing et publicitaire, ainsi que dans le développement des systèmes de réalité virtuelle.

eye tracking

eye tracking

L’influence de l’ eye tracking sur le webdesign

L’ eye tracking est d’une importance capitale dans le domaine des nouvelles technologies : grâce à cette méthode, il est possible de mesurer concrètement le trajet du regard de l’internaute lorsqu’il parcourt le contenu d’un site, et ainsi savoir quels sont ses points d’intérêt.

Des études d’ eye tracking ont démontré que lors des premières secondes de visite d’un site Internet, le regard de l’internaute restait essentiellement fixé sur le coin supérieur gauche de l’écran. Un résultat qui s’explique par notre méthode d’écriture et de lecture occidentale, allant de haut en bas et de gauche à droite.

De plus, 80% des internautes se concentrent sur les informations figurant au-dessus de la ligne de flottaison, cette ligne imaginaire délimitant la partie de la page à partir de laquelle il sera nécessaire de scroller, c’est-à-dire de faire défiler la page, pour connaître la suite des contenus.

Le parcours de lecture type d’une page Web suit un schéma généralement en forme de E ou de F. On parcourt un site verticalement à la recherche des données qui nous intéressent, puis on approfondit la lecture d’un paragraphe en particulier : les trajectoires de lecture sont loin d’être linéaires ! Connaître les grandes lignes de ces parcours permet d’optimiser l’ergonomie d’un site Internet et de changer la disposition de certains éléments s’il en est besoin.

Attention !

Si le regard d’une personne s’arrête longtemps sur un élément, ce n’est pas forcément un signe d’intérêt. Cela peut également signifier qu’elle a besoin de plus de temps pour le comprendre, et par conséquent que l’élément doit être repensé pour transmettre correctement et simplement le message voulu.

Les internautes lisent très rarement les textes d’une page Internet de bout en bout. Par conséquent, les contenus les plus importants doivent être placés sur la partie gauche de la page, et les deux premiers paragraphes doivent contenir les informations les plus importantes, celles que l’internaute devra retenir lors de son parcours de lecture.

L’ eye tracking a donc une grande influence sur le webdesign, les concepteurs de sites Internet ayant pour mission de guider le regard de l’internaute vers les endroits voulus, pour les inciter à capter et mémoriser les informations les plus importantes. Le regard est véritablement guidé au moyen d’éléments créatifs bien disposés et organisés : la taille des polices d’écriture, les couleurs, les illustrations… Les sites créés en prenant en considération les principes de l’ eye tracking s’adaptent au parcours naturel de lecture de l’internaute.

eye tracking

Les outils proposés par l’agence Com’On sont étudiés pour être de vrais outils de vente à distance, qui accompagnent l’internaute dans son parcours jusqu’à la prise de contact. Tenir compte de l’ eye tracking permet donc de bien hiérarchiser l’information, pour qu’elle soit parcourue dans l’ordre souhaité, et surtout, pour qu’elle soit percutante et facilement retenue par l’internaute !

Avec Com’On, Appuie sur On !